Sans titre.

Je pense à Mister.

C'est la faute de Jhené Aiko tout ça. Je ne peux plus écouter certaines musiques sans avoir une pensée pour lui. Coffee de Sylvan Esso, la quasi totalité des albums de Jhené Aiko, la Danse Couchée de Oxmo Puccino, et j'en passe...
Son empreinte est présente un peu partout.

Ce n'est pas une pensée emplie de regrets ou de remords. Je pense à lui. Simplement.

Et ça me fait mal, surement parce que je sais que j'ai mal fait les choses et que je lui ai fait du mal. 

Alors que c'est une personne extraordinaire qui mérite tellement.
ça aussi je le sais.
Qu'il aurait fait énormément pour moi, et que je ne retrouverais probablement pas de personne semblable.
ça aussi je le sais.

En soi, j'ai beau écrire, rien ne changera.
Je ne sais même pas si elles doivent changer.
J'aurais pû agir pour qu'elles ne soient pas comme elles sont aujourd'hui.
Finalement, je disais plus haut que je n'avais ni regrets ni remords, mais c'est faux : j'ai des remords. 
Mais pas de regrets, je ne regrette pas d'avoir fait sa rencontre. Pas du tout. Il fait partie de mon histoire finalement, il a son rôle, son importance.

Il y a plein de choses dans le quotidien qui me font penser à lui. Ce ne sont pas les cadeaux qu'il a pû m'offrir, mais des choses bien plus simples.
Une "combi" Wolkswagen dans la rue, un tatouage dragon chez quelqu'un, le simple fait de manger une tarte tatin, d'écouter du Jhené.

Encore elle, encore lui.

C'est vraiment une personne bien, quoiqu'on a pû me dire, quoique j'ai pû penser. 
On se rendait différents.

Le hasard n'existe pas, alors je me demande toujours pourquoi on a été mis sur la même voie. Pourquoi j'ai choisi d'emprunter un bout de chemin avec lui.
Dans le but de se construire plus ? De se déconstruire ?

C'est étrange de sortir si violemment de plus d'un an de relation. 

Je ne remets pas  forcément en question mes choix, mais mes manières de faire. Une catastrophe, et j'espère ne plus jamais avoir à faire des choix pareils.
Parce que oui, je me demande comment il va, que fait-il. Est-ce qu'il va bien ?
Est-ce-qu'il est heureux ? Comment vont ses proches...

Voilà, c'était un article à coeur ouvert que j'ai écrit d'un trait, dans le besoin.


Sans lien avec Erasmus, ni les cheveux, ni les voyages. C'est juste en lien avec mon histoire et ce qui a occupé ma pensée pendant tout l'album de Jhené.



Commentaires

  1. Hello kiwi.
    C est étrange de découvrir ces écrits profonds aussi tardivement.
    Je pense du fond du coeur qu'il ne vous oublis pas de son côté.
    Je pense qu'il a encore une flamme qui est encore là pour vous, prête à enflammer le monde.
    Je pense que votre histoire est des plus profonde.
    Est-il heureux ? Je ne pense pas.
    Il devait l être à vos côtés c est une évidence.
    Peut-être est il encore en train de vous attendre?
    Peut-être attend il de vos nouvelles ?
    En tout cas de tout mon coeur je vous souhaite d être heureuse.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire